Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

Relais de Segré

Correspondant relais :

Arlette PENNE – 02 41 94 41 16


WWLWWL

EGLISE SAINT-AUBIN

Cette église du XIXème siècle, située dans le village de Saint-Aubin-du-Pavoil, remplace l’église originelle du XVIIIème siècle menaçant de tomber en ruine. L’édifice, construit en 1864 par Coutailloux, est en croix latine à clocher-porche en façade, à nef unique de quatre travées, transept, choeur d’une travée droite et abside à cinq pans. Presque toutes les baies sont en arc brisé ; des roses ouvrent sur les bras du transept et un trèfle éclaire la chapelle des fonts, à droite du clocher. Toute la façade est parementée en pierres de taille, principalement du tuffeau ; le clocher est couvert d’une flèche octogonale en pierre.

                                                                           

CHAPELLE SAINT-JOSEPH

St Joseph

Cette chapelle fut bâtie en 1862 à l’emplacement de l’ancienne église Saint-Sauveur. Elle est construite selon un plan en croix grecque ; elle comporte un clocher en bois coiffé par une flèche polygonale. Les quatre bras et la sacristie sont couverts par des toits à longs pans avec pignons découverts. l’abside est couverte par un toit polygonal.

 

CHAPELLE NOTRE-DAME DU PINELIER

WWL

Située au coeur du cimetière, cette petite chapelle est une construction de 1874. Sa façade est ornée de trois lancettes ouvertes dans le pignon au-dessus du portail d’entrée. Au sommet du pignon une lourde construction est composée d’une bretèche portant un campanile couronné d’un baldaquin et d’une croix.

 

EGLISE SAINTE-MADELEINE (dite de la Madeleine)

segre

Dominant la ville, l’église de la Madeleine au XIXème siècle par l’architecte Dellêtre (1835-1840) puis par Auguste Beignet qui agrandit l’édifice. La monumentalité du site s’inspire directement de la Renaissance italienne avec son dôme haut de 30 mètres.

Reconstruite entre 1835 et 1842 par l’architecte Dellêtre à l’emplacement de l’ancien édifice en ruines, l’église de la Madeleine fut agrandie entre 1890 et 1896 par l’architecte angevin Auguste Beignet. De plan allongé avec un clocher-porche en façade, l’église est composée d’un vaisseau central aveugle à cinq travées, d’un transept non saillant, de chapelles d’angle avant et arrière, d’un choeur d’une travée et d’une abside semi-circulaire. La façade d’ordre dorique a été augmentée par un étage d’attique sur les travées latérales. La chambre des cloches repose sur un étage cubique et est couverte d’un dôme octogonal à lanternon. Des dômes sont également présents au-dessus des chapelles du transept et sur le tambour octogonal de la croisée, ici encore avec lanternon. Exceptée l’abside couverte en zinc, l’ardoise est utilisée pour l’ensemble des toitures. l’ordre dorique est repris à l’intérieur de l’édifice avec entablement à métopes et triglyphes. Le berceau en plein-cintre du vaisseau central est échancré de lunettes avec oculi de second jour rapportés, vitrés mais inefficaces. l’éclairage du bâtiment est assuré par des baies en plein-cintre. Le tambour de la croisée, sur pendentifs, est supporté par des arcs doubleaux plein cintre sur piliers cruciformes.

Votre prière

Rédigez votre intention de prière.