Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

Sainte Katéri Tékak-witha, le « Lys des Agniers »

En 1656, une petite fille naît dans le village de Ossernenon, au Nord des USA, un village iroquois où un certain René Goupil, 14 ans plus tôt (29 septembre 1642) a donné sa vie pour faire connaître et aimer Jésus : « le sang des martyrs est une semence de chrétiens » !
Surnommée Tékakwitha à sa naissance (« celle qui s'avance prudemment »), elle demandera le baptême et l'obtiendra à l'âge de 20 ans, et reçoit alors le nom de « Katéri », c'est-à-dire Catherine, tel que prononcé à l'iroquoise (les français nommèrent cette tribu iroquoise –Mohawq- les « Agniers »… Commence alors une très intense vie de prière et de service des plus pauvres et des malades : le chapelet est sa prière quotidienne, et sa bonté impressionnera tous ceux qui la côtoieront : mais souvenez-vous, Saint René Goupil a évangélisé ce village en soignant et en prenant soin, tel maître tel disciple !
Lorsqu'elle passe de ce monde à la Lumière sans fin (en 1680), elle a 24 ans, comme une sainte célèbre qu'on ne présente plus ! Sa dernière parole fut « Jésus, je vous aime !*». Il se produit alors un phénomène qui frappa ses contemporains : son visage pourtant très défiguré par la maladie transmise par ses parents redevient incroyablement lisse et plusieurs guérisons se produisent à ce même moment.
C'est le Pape Benoît XVI qui la canonise en 2012, elle est la première indienne des Etats Unis à être ainsi placée sur les autels. Pour notre Paroisse Saint René, elle est une grande soeur désormais très importante !
P. Emmanuel d'Andigné

Votre prière

Rédigez votre intention de prière.