Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

Piliers du Carême

recente

Le trésor du jeûne
Dans l'Evangile du mercredi des Cendres, Jésus nous a donné trois axes pour nous préparer comme il faut à la grande joie de Pâques : la prière, le partage et le jeûne, pour que soit plus belle et plus juste notre relation avec Dieu (la prière), notre relation avec les autres (le partage), notre relation avec nous-mêmes (le jeûne), cette semaine, réjouissons-nous du grand trésor du jeûne …
Qu'est-ce que le jeûne ? Au départ, c'est simplement la privation substantielle de nourriture (ce qui ne veut pas dire absence totale de nourriture, si cela s'avérait impossible !) ; et puis, assez souvent dans l'Ecriture, il est question de l'esprit du jeûne, car ceux à qui les prophètes s'adressent pratiquaient strictement tous les jeûnes prescrits, mais dans un esprit pas toujours juste … Aujourd'hui, la question se pose différemment : nous avons tendance à beaucoup parler de l'esprit du jeûne … sans jeûner ! Ah ! si nous pouvions retrouver un équilibre …
Bien entendu, on peut élargir la notion de jeûne (pourvu qu'on n'oublie pas le jeûne de nourriture), comme cette fameuse année où le pape Jean-Paul II préconisait un jeûne de télévision ! Chacun de nous trouvera facilement quel est le jeûne dont il a besoin, pour être plus forts dans le combat spirituel.
Et l'abstinence ? Elle est la privation de viande, le vendredi, simplement pour que nous pensions tous ensemble ce jour-là à la Passion de Jésus : elle n'est pas une pénitence personnelle (on peut aimer beaucoup le poisson !!!), elle est une privation commune, une geste communautaire, qui nous relie les uns aux autres et à l'Eglise … et à Jésus !
Rappelons enfin, concernant cette question, qu'il y a deux jours officiels de jeûne dans l'Eglise Catholique : le mercredi des cendres et le vendredi saint ; rappelons ensuite que cette règle s'applique aux personnes capables de jeûner (des raisons médicales peuvent s'y opposer !), entre 14 et 60 ans (quel réalisme !) ; enfin, ajoutons que, avec beaucoup de sagesse, le Code de Droit canonique –dont la fonction est de rappeler les lois, les procédures et les décrets dans l'Eglise- que « les pasteurs d'âme et les parents veilleront à ce que les jeunes dispensés de la loi du jeûne et de l'abstinence en raison de leur âge soient formés au vrai sens de la pénitence

Votre prière

Rédigez votre intention de prière.