Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

Le mois de mai, le mois de Marie

6 mai 2019

Le mois de mai commence avec la fête de Saint-Joseph et se termine par la fête de la Visitation : nous voici donc bien entourés entre Joseph et Marie pour former ensemble comme une "Sainte Famille" ! L'Église est une Sainte Famille, qui a Dieu pour Père, l'Église pour mère, Jésus pour frère et l'Esprit Saint pour créer un "esprit de famille". La Sainte Famille de Nazareth est une parabole de l'Église.L'Esprit qui est en Dieu, l'Esprit qui est Dieu lui-même, descend sur la terre et prépare ainsi cette année une Pentecôte, comme il a produit une Pentecôte très particulière en Marie elle-même, afin qu'elle mette au monde Jésus : voilà ce que nous devons demander pendant ce magnifique mois de mai, que la Vierge Marie intercède pour nous, afin que l'Esprit Saint produise en chacun de nous une Pentecôte personnelle et pour notre paroisse une vraie Pentecôte ! Et nous allons "mettre au monde" Jésus, c'est-à-dire l'annoncer au monde !Le Carême et le temps pascal sont ainsi comme les deux faces d'une même pièce : celui qui s'éloigne du péché grâce à la prière, au jeûne et au partage attire Dieu ... de la même façon que celui qui le loue avec confiance et dans un esprit marial !La prière du chapelet nous aidera beaucoup entrer dans cet esprit avec un petit "e", pour recevoir d'une manière nouvelle l'Esprit avec un grand "E" : je vous salue Marie ...Père Emmanuel; d’Andigné

Lire la suite

LA PROFESSION DE FOI ,UN BEAU POINT DE DEPART…

24 avril 2019

Aujourd’hui (et le WE prochain à Candé), une centaine de jeunes du doyenné vont faire leur profession de foi et diront:«Moi, je fais ma profession de foi pour renouveler les promesses de mon baptême et vivre en fidèle disciple de Jésus Christ». Merci Seigneur pour leur engagement qui nous interroge: et moi, qu’ai-je fait des promesses de mon baptême? A nous aujourd’hui de les accueillir, les soutenir, les accompagner, les guider... chacun selon notre mission: paroissiens, parents, parrains et marraines, animateurs grands frères dans la foi, catéchistes, prêtres...Cette «grande communion», comme certains l’appellent par tradition, signe parfois la fin du parcours de catéchèse... quel dommage ! Pourquoi ne pas faire grandir cette petite flamme ravivée pendant la retraite en continuant le chemin vers la confirmation, dernier des sacrements de l’initiation? A vous parents d’encourager et soutenir vos enfants, par exemple par une fréquentation plus assidue de la messe dominicale! Quel merveilleux sacrement que celui de l’eucharistie! Pourquoi se priver d’aller «boire à la source» et de vivre ce temps de prière commune? «Un chrétien isolé est un chrétien en danger» disait un ancien prêtre de notre paroisse. Donnez à vos enfants, donnez-vous la joie de ce temps fraternel et cette nourriture spirituelle!Et comme il est nécessaire de recharger ses batteries, nous proposons aux collégiens de 5èmes et 4èmes quelques temps forts avec le SAV (service après vente) de la profession de foi... cette année, un WE à la découverte de sainte Katéri, 1ère sainte amérindienne, et une retraite à côté de...

Lire la suite

Alléluia

17 avril 2019

Ce tout petit mot est tout un programme ! Il est composé de deux mots en réalité : en hébreu, le premier mot signifie louer, et le deuxième, "ya", est le début de Yahvé qui est le titre que l'on donne à Dieu dès le premier livre de la Bible.Les Hébreux ont inventé ce mot à l'époque du roi David et il servait pour la liturgie, pour chanter Dieu, pour ne pas oublier tous les bienfaits que Dieu avait fait à son peuple élu : pour nous aussi, il est tout à fait indispensable de ne pas oublier tout ce que Dieu a fait de beau et de bien en nous et tout ce que nous avons fait de beau et de bien grâce à lui !Nous savons bien que les psaumes étaient la prière habituelle de Jésus et c'est la raison pour laquelle "Alléluia", qui se rencontre régulièrement dans la prière des psaumes, est devenu pour nous le mot qui résume la Résurrection, c'est-à-dire la grâce la plus grande qu'il ait faite à toute l'humanité.Tout ceci explique qu'une bénédiction solennelle de Pâques demande à Dieu de "nous préserver de l'oubli et du doute" : Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !  P. Emmanuel d'Andigné

Lire la suite

Il y a deux foules en nous !

17 avril 2019

En ce jour où nous suivons Jésus qui entre à Jérusalem, nous sommes, probablement, un peu "partagés" intérieurement : d'un côté, nous sommes plutôt "avec" Jésus, nous aurions peut-être arraché nous aussi un brin de rameaux, si nous avions été habitants de Jérusalem ce jour-là, pour acclamer le Messie, car nous avons de la bonne volonté, nous tâchons d'être des "hommes de bonne volonté", comme dit le Gloire à Dieu ; et puis d'un autre côté, nous voyons bien que nous ne sommes pas totalement "avec lui", nous sommes pécheurs, et donc, à chaque fois que nous péchons, nous sommes bel et bien "contre lui" ...Dans son livre "Jésus de Nazareth", celui qui n'était à l'époque que Joseph Ratzinger nous révèle qu'une étude précise des trois évangiles qui narrent l'entrée à Jérusalem montre que ce sont deux foules assez différentes qui ont le dimanche acclamé Jésus et le vendredi suivant réclamé sa mort : en effet, ce sont les pèlerins qui acclamaient Jésus, et les habitants de Jérusalem qui pour leur part s'inquiétaient de cette agitation et de cet agitateur dont on ne connaissait pas bien l'origine ... On se souvient en outre qu'au moment de la visite des Mages, "tout Jérusalem s'inquiétait" et non pas simplement Hérode !Eh bien, n'y a-t-il pas deux "foules" en nous ? Nous avons une foule de pensées contradictoires : dans le quotidien, nous sommes intérieurement comme une foule agitée, qui ne sait pas trop quoi penser ni quoi faire, nous avons inquiétudes et peurs...

Lire la suite

LE CARÊME

3 avril 2019

« Le Carême est un temps où l’on doit s’interroger d’abord sur son comportement(…). Comment vivons-nous notre Carême ?. Comme les sportifs s’entraînent pour devenir compétitifs, le Carême est un entraînement à suivre le Christ dans sa Pâque. Dans le don total de soi-même. Dans le vide de la mort pour recevoir le plein de la résurrection. Faire le vide intérieur… au point de ne plus s’occuper de soi et d’avoir faim. Faim de Dieu, Faim de l’autre. Contempler le Christ et vouloir le suivre. L’entendre dire « j’ai faim »… « j’ai soif ». Entendre sa voix dire j’ai faim par les 821 millions de personnes qui, dans l’humanité d’aujourd’hui, ne mangent pas à leur faim. Dans notre société, qui même si elle est rude, ne connait pas la faim, se faire pauvre, sortir de son confort pour entendre le cri des affamés. Entendre et se laisser toucher. Nous ne sommes pas le Bon Dieu, nous ne pouvons pas tout faire. Mais nous pouvons faire quelque chose. Depuis plus de 50 ans, les mouvements de l’Eglise catholique en France et les évêques ont décidé de nous proposer de faire quelque chose… et c’est pour cela qu’ils ont créé le CCFD-Terre Solidaire et invitent à participer à la quête de Carême : le CCFD-Terre Solidaire est un organisme qui permet de rassembler les prières, les volontés et les dons afin de rendre ceux-ci efficaces. Efficaces parce que fraternels. Le CCFD-Terre Solidaire ne distribue jamais l’argent directement : il sait que la...

Lire la suite

Saint Joseph, veillez sur mon Carême

27 mars 2019

Saint Joseph, lors de votre séjour sur la terre, vous avez veillé sur les premiers pas de Jésus, vous l'avez protégé, éduqué, et vous avez eu sur lui la bonne influence qui a fait de son humanité quelque chose de beau et de droit.Maintenant que vous êtes dans la lumière définitive, veillez sur nos pas, protégez-nous, éduquez-nous, pour que nous puissions imiter Jésus et recevoir aussi votre bonne influence, afin que notre Carême et notre vie toute entière soient choses belles et droites.Saint Joseph artisan, faites de nous des artisans de paix ; saint Joseph époux de la Vierge Marie, faites de nous des fils de Marie ; saint Joseph travailleur, demandez à Dieu pour nous unegrâce de courage dans les trois belles œuvres de la prière, du jeûne et du partage ; saint Joseph homme juste, enseignez-nous comment on s'ajuste à Dieu ; Saint Joseph gardien de la pureté, gardez-nous propres au milieu du monde ; Saint Joseph père de famille, veillez sur les pères, qu'ils contribuent avec leurs épouses à former des saintes familles.Saint Joseph, priez pour nous ! Veillez sur notre carême !           Père E. d’Andigné

Lire la suite