Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

Les bienfaits d'une manifestation

3 janvier 2018

Epiphanie signifie « manifestation », et c’est pourquoi les Père de l’Eglise ont rapproché les unes des autres trois épiphanies, trois manifestations, qui à vrai dire ne font qu’une seule fête (vous avez bien lu « une seule fête » !) : la visite des Mages (qu'on fête le 7 janvier), le baptême de Jésus (qu'on fête cette année le 8 janvier) et les noces de Cana (qui ne font pas l'objet d'une fête liturgique). Quand les prêtres disent leur office de vêpres, le jour de l'Epiphanie, ils lisent « Nous célébrons trois mystères en ce jour. Aujourd’hui l’étoile a conduit les mages vers la crèche ; aujourd’hui l’eau fut changée en vin aux noces de Cana ; aujourd’hui le Christ a été baptisé par Jean dans le Jourdain pour nous sauver, alléluia » Ces épiphanies, que nous fêtons toutes ensemble en ce jour, manifestent (c’est le cas de le dire) que Dieu veut entrer en contact avec nous, afin que nous entrions en contact avec lui, et que de ce contact naisse notre joie, notre Salut, et un rayonnement missionnaire qui gagne nos contemporains à la cause de Dieu. Le 21 janvier prochain, la marche pour la vie, à Paris, est une manifestation (!), aussi, de notre attachement à la vie, depuis sa conception jusqu’à la mort naturelle, car Dieu en est l’auteur et le maître : voilà un acte missionnaire, très beau, humble et résolu, qui existe depuis 11 ans déjà : allons-y !

Lire la suite

le « nouveau Notre-Père »

26 décembre 2017

  Bonne année, avec le « nouveau » Notre Père ! A vrai dire, vous le savez bien, l’année liturgique, la « nouvelle année » a commencé début décembre, et c’est évidemment en ce début d’année que nous avons « changé » de Notre Père … Ce fut l’occasion d’une catéchèse après les messes sur cette prière si centrale et qui est à vrai dire plus une école de prière et une école de vie, plutôt qu’une simple formule ! Or, vous l’avez remarqué, le Notre Père compte 7 demandes, les trois premières concernant les « intérêts » de Dieu, les quatre suivantes nos « intérêts » à nous : cela veut dire que Jésus nous enseigne qu’il faut d’abord servir les intérêts de Dieu et ensuite les nôtres, « Messire Dieu premier servi ! », disait Sainte Jeanne d’Arc. Celui qui agit ainsi met de l’ordre dans sa vie, et se prépare à mieux aimer son prochain. Hélas ! Nous faisons si souvent le contraire … que cette nouvelle année inverse la tendance ! Qui mieux que Dieu saura nous guider dans l’amour les uns des autres ?

Lire la suite

Un prêtre a proposé de supprimer « Noël » !

20 décembre 2017

C'est véridique, et ce n'est pas bête ... Un prêtre en Irlande déplore que le mot Noël n'a plus aucun sens : "Noël est à nous !" dit une publicité, "moi aussi je crois en vous", déclare le Père Noël pour une autre publicité etc ... Ce prêtre propose que l'on appelle cette fête "la Nativité", plutôt que Noël : c'est plus long, c'est plus compliqué, mais au moins, ça veut dire ce que ça veut dire ! D'ailleurs, saviez-vous que "Noël" est une contraction de "Natalis", qui signifie naissance (la naissance de Jésus), et que c'est une christianisation du "dies natalis solis invicti" (jour de la naissance du Soleil invaincu), fête païenne qui est liée au solstice d'hiver ?

Lire la suite