Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

La fausse et la vraie joie

Saint Ignace de Loyola, qui un jour fut cloué au lit par une blessure de guerre, fut bien obligé, malgré son tempérament, de «tuer le temps» en lisant de nombreux livres … Il s'aperçut à cette occasion que les romans de chevalerie lui procuraient une joie immédiate, une espèce de jouissance rapide, mais qui finalement, très peu de temps après, le laissait triste, assez profondément. Dans la même période, il lui arrivait de lire la vie des saints, qui lui procurait joie, aussi, mais il constata assez rapidement que la joie de ces livres-là durait, d'une manière suave et forte: il découvrait alors ce qu'il a appelé la «diversité des esprits». Cette expression–diversité des esprits-signifie que nous sommes «traversés» par deux «courants» possible, l'esprit du démon et l'Esprit de Dieu: le premier provoque immédiatement certains plaisirs, même intérieurs, il exalte la puissance, le pouvoir et l'orgueil, il «excite», il est plutôt du côté du bruit et de l'affirmation de soi; le second, l'Esprit de Dieu, provoque quelque chose qui relève surtout de la paix, et dont la joie durable «rejoint» d'autres bonnes choses en nous («amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi» dit par exemple Saint Paul aux Galates, chapitre 5), car il provoque en fait l'unité intérieure, et le désir de l'unité avec les autres. Le troisième dimanche de Carême (du «Gaudete», «réjouissez-vous») est le dimanche de la vraie joie!      Abbé Emmanuel d'Andigné, curé de la paroisse

Votre prière

Rédigez votre intention de prière.