Paroisse Saint-René-en-Pays-Segréen Presbytère – 24, rue de La Madeleine – 49500 SEGRE – 02 41 94 41 16 Centre Pastoral – 2, rue Léon Foucault - 49500 SEGRE – 02 41 92 16 49

CONFIANCE, OUI NOUS AVONS CONFIANCE DANS NOTRE EGLISE D'ANJOU !

15 mai 2019

En 2019, J’ai besoin de vous pour continuer à le manifester. Je vous propose d’agir de trois façons : Soutenez les acteurs paroissiaux - Des prêtres nous donnent leur vie, à chaque instant ils sont là, nous écoutent et nous réconfortent. Ils enseignent, témoignent, animent leur paroisse et prient pour nous. Ils ne sont pas seuls, des diacres et des laïcs sont à leur côté exerçant une mission auprès des enfants, des jeunes, des familles, des malades. Allons vers eux et disons leur « merci » Donnez avec cœur – Le denier de l’Église constitue une part essentielle de nos ressources. Il permet notamment de rémunérer nos 150 prêtres et contribue aux salaires des 96 laïcs ayant une mission d’Église (LEME). Dans une belle collaboration avec les prêtres, les LEME permettent à l’Eglise de rejoindre les familles, la jeunesse, les plus démunis. Par votre participation au denier en 2019, vous exprimerez votre confiance dans notre Église. Priez – Je vous invite enfin à prier pour tous ceux qui servent l’Église. Priez pour qu’elle grandisse en fidélité à sa mission. Priez pour ceux qui n’ont pas le réconfort de la foi, qui sont dans la peine et qui souffrent. Je vous invite à prier chaque mois pour une intention qui vous trouverez sur le site web du diocèse (). Vous pouvez déposer vos intentions. Nous allons ainsi faire grandir notre Église . Le diocèse d’Angers a besoin de votre soutien un chèque, un versement, un don, lui permet de vivre. L’Église a...

Lire la suite

Jour de prières pour les vocations

10 mai 2019

La vocation: promesse et risque L'appel du Seigneur rend porteur d'une promesse et en même temps, il demande le courage de risquer avec Lui et pour Lui.Dans l'histoire de chaque appel, ce sont toujours à partir de situations ordinaires de la vie: rencontre, lecture, une parole, un témoin que le Christ s'approche, qu'un attrait se fait sentir pour le mariage, le sacerdoce, la vie consacrée, le célibat. Là, se vit la surprise d'une rencontre où nous entrevoyons la promesse d'une joie capable de combler une vie.Une audace pousse à la découverte du projet de Dieu sur sa vie. Chacun de nous est appelé de façons diverses à quelque chose de grand. La vocation est une invitation à suivre Jésus au long de la route pensée pour nous, pour notre bonheur et pour le bien de ceux qui sont autour de nous.Par le baptême, nous recevons l'appel à la vie chrétienne qui est don,du fait d'être des enfants aimés du Seigneur rassemblés dans la grande famille de l'Eglise.Cette vocation de baptisé rend porteur d'une promesse de biens, d'amour et de justice pour soi-même mais aussi pour les contextes sociaux et culturels dans lesquels nous vivons, qui ont besoin de chrétiens courageux et d'authentiques témoins du Royaume de Dieu.Dans la rencontre avec le Seigneur, certains peuvent sentir l'attrait d'un appel à la vie consacrée ou au sacerdoce ordonné. Ces choix comportent de tout laisser pour suivre le Christ et de se consacrer complètement à Lui pour devenir collaborateur de son œuvre.Regardons Marie de...

Lire la suite

Le mois de mai, le mois de Marie

6 mai 2019

recente

Le mois de mai commence avec la fête de Saint-Joseph et se termine par la fête de la Visitation : nous voici donc bien entourés entre Joseph et Marie pour former ensemble comme une "Sainte Famille" ! L'Église est une Sainte Famille, qui a Dieu pour Père, l'Église pour mère, Jésus pour frère et l'Esprit Saint pour créer un "esprit de famille". La Sainte Famille de Nazareth est une parabole de l'Église.L'Esprit qui est en Dieu, l'Esprit qui est Dieu lui-même, descend sur la terre et prépare ainsi cette année une Pentecôte, comme il a produit une Pentecôte très particulière en Marie elle-même, afin qu'elle mette au monde Jésus : voilà ce que nous devons demander pendant ce magnifique mois de mai, que la Vierge Marie intercède pour nous, afin que l'Esprit Saint produise en chacun de nous une Pentecôte personnelle et pour notre paroisse une vraie Pentecôte ! Et nous allons "mettre au monde" Jésus, c'est-à-dire l'annoncer au monde !Le Carême et le temps pascal sont ainsi comme les deux faces d'une même pièce : celui qui s'éloigne du péché grâce à la prière, au jeûne et au partage attire Dieu ... de la même façon que celui qui le loue avec confiance et dans un esprit marial !La prière du chapelet nous aidera beaucoup entrer dans cet esprit avec un petit "e", pour recevoir d'une manière nouvelle l'Esprit avec un grand "E" : je vous salue Marie ...Père Emmanuel; d’Andigné

Lire la suite

LA PROFESSION DE FOI ,UN BEAU POINT DE DEPART…

24 avril 2019

Aujourd’hui (et le WE prochain à Candé), une centaine de jeunes du doyenné vont faire leur profession de foi et diront:«Moi, je fais ma profession de foi pour renouveler les promesses de mon baptême et vivre en fidèle disciple de Jésus Christ». Merci Seigneur pour leur engagement qui nous interroge: et moi, qu’ai-je fait des promesses de mon baptême? A nous aujourd’hui de les accueillir, les soutenir, les accompagner, les guider... chacun selon notre mission: paroissiens, parents, parrains et marraines, animateurs grands frères dans la foi, catéchistes, prêtres...Cette «grande communion», comme certains l’appellent par tradition, signe parfois la fin du parcours de catéchèse... quel dommage ! Pourquoi ne pas faire grandir cette petite flamme ravivée pendant la retraite en continuant le chemin vers la confirmation, dernier des sacrements de l’initiation? A vous parents d’encourager et soutenir vos enfants, par exemple par une fréquentation plus assidue de la messe dominicale! Quel merveilleux sacrement que celui de l’eucharistie! Pourquoi se priver d’aller «boire à la source» et de vivre ce temps de prière commune? «Un chrétien isolé est un chrétien en danger» disait un ancien prêtre de notre paroisse. Donnez à vos enfants, donnez-vous la joie de ce temps fraternel et cette nourriture spirituelle!Et comme il est nécessaire de recharger ses batteries, nous proposons aux collégiens de 5èmes et 4èmes quelques temps forts avec le SAV (service après vente) de la profession de foi... cette année, un WE à la découverte de sainte Katéri, 1ère sainte amérindienne, et une retraite à côté de...

Lire la suite

Alléluia

17 avril 2019

recente

Ce tout petit mot est tout un programme ! Il est composé de deux mots en réalité : en hébreu, le premier mot signifie louer, et le deuxième, "ya", est le début de Yahvé qui est le titre que l'on donne à Dieu dès le premier livre de la Bible.Les Hébreux ont inventé ce mot à l'époque du roi David et il servait pour la liturgie, pour chanter Dieu, pour ne pas oublier tous les bienfaits que Dieu avait fait à son peuple élu : pour nous aussi, il est tout à fait indispensable de ne pas oublier tout ce que Dieu a fait de beau et de bien en nous et tout ce que nous avons fait de beau et de bien grâce à lui !Nous savons bien que les psaumes étaient la prière habituelle de Jésus et c'est la raison pour laquelle "Alléluia", qui se rencontre régulièrement dans la prière des psaumes, est devenu pour nous le mot qui résume la Résurrection, c'est-à-dire la grâce la plus grande qu'il ait faite à toute l'humanité.Tout ceci explique qu'une bénédiction solennelle de Pâques demande à Dieu de "nous préserver de l'oubli et du doute" : Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !  P. Emmanuel d'Andigné

Lire la suite

Il y a deux foules en nous !

17 avril 2019

recente

En ce jour où nous suivons Jésus qui entre à Jérusalem, nous sommes, probablement, un peu "partagés" intérieurement : d'un côté, nous sommes plutôt "avec" Jésus, nous aurions peut-être arraché nous aussi un brin de rameaux, si nous avions été habitants de Jérusalem ce jour-là, pour acclamer le Messie, car nous avons de la bonne volonté, nous tâchons d'être des "hommes de bonne volonté", comme dit le Gloire à Dieu ; et puis d'un autre côté, nous voyons bien que nous ne sommes pas totalement "avec lui", nous sommes pécheurs, et donc, à chaque fois que nous péchons, nous sommes bel et bien "contre lui" ...Dans son livre "Jésus de Nazareth", celui qui n'était à l'époque que Joseph Ratzinger nous révèle qu'une étude précise des trois évangiles qui narrent l'entrée à Jérusalem montre que ce sont deux foules assez différentes qui ont le dimanche acclamé Jésus et le vendredi suivant réclamé sa mort : en effet, ce sont les pèlerins qui acclamaient Jésus, et les habitants de Jérusalem qui pour leur part s'inquiétaient de cette agitation et de cet agitateur dont on ne connaissait pas bien l'origine ... On se souvient en outre qu'au moment de la visite des Mages, "tout Jérusalem s'inquiétait" et non pas simplement Hérode !Eh bien, n'y a-t-il pas deux "foules" en nous ? Nous avons une foule de pensées contradictoires : dans le quotidien, nous sommes intérieurement comme une foule agitée, qui ne sait pas trop quoi penser ni quoi faire, nous avons inquiétudes et peurs...

Lire la suite